Categories

Test et avis du VAE Elops 500e

elops-500e-en-tete

Avec le lancement de son nouveau vélo, le Elops 500e, Decathlon promet des trajets routiers confortables et fluides, car le vélo est doté d’une assistance électrique. Son prix est très raisonnable, à 699 euros.

La gamme Elops électrique au complet

Avant de démarrer ce test nous avons voulu mettre en avant la gamme complète de vélo électrique Decathlon. Vous n’aurez dans ce cas aucun mal à vous y retrouver lors de votre sélection.

Vous constaterez que malgré le prix, le Elops électrique reste un VAE élégant et bien soigné. C’est là tout le savoir faire de la marque française. Ses vélos ont maintenant rencontré un succès tel (en version non électrique) qu’il était stratégique pour Decathlon de les proposer en version électrique.

Nous attirons votre attention!
Le marché du vélo connait actuellement une vague d’intérêt exceptionnelle. Les stocks sont très limités. Prenez le temps de vérifier la disponibilité de chacun de ces vélos en cliquant sur les liens ci-dessus.

Le vélo à assistance électrique le moins cher de Decathlon est-il assez bon pour vous procurer le plaisir dont vous avez besoin en faisant du vélo ? Voyons ensemble.

Présentation du Elops 500e

Le nouveau modèle, le Decathlon Elops 500e, est très différent du Elops 940e.

Alors que le Elops 940e est un vélo électrique plutôt cher et représente le haut de gamme des vélos électriques de Decathlon, le Elops 500e est à un prix très bas et ne joue que la carte de l’assistance électrique.

Ce modèle n’a pas de moteur à entraînement central. Il possède un petit moteur de moyeu arrière qui vous permet d’ajouter l’assistance électrique au vélo au moindre coût possible.

Pour atteindre l’objectif, le Decathlon a décidé de créer ce vélo électronique sur la base de son précédent modèle de vélo traditionnel, le Elops 520. Ce modèle est un vélo de style hollandais vendu à partir de 260 euros. Tout ce que le Decathlon a dû faire était de fixer un moteur de moyeu, une batterie, quelques capteurs et un ordinateur de bord pour le transformer en un vélo à assistance électrique.

Le Decathlons Elops 500e est considéré comme l’un des vélos électriques les moins chers du marché, en raison de son prix très bas de 699 euros.

Alors, qu’obtenez-vous exactement pour le prix ? Cela en vaut-il la peine ? Faut-il vraiment que les cyclistes se laissent séduire par l’e-bike d’entrée de gamme qui est encore bien plus cher que son modèle équivalent entièrement musclé, le Elops 520 ? Voyons cela de plus près.

elops-500e-profil

Confort et ergonomie

L’Elops 500e est conçu sur la base des cadres des autres modèles Elops de Decathlon – de la série 100 à 500. Ces modèles figurent dans le catalogue de Decathlon depuis quelques années maintenant. Ainsi, le cadre de l’Elops 500e n’est pas très différent.

L’e-bike a un cadre bas qui permet au cycliste de descendre et de monter sur le vélo aussi facilement que possible (en passant au travers). Cela est particulièrement utile si l’e-bike est chargé. La position de conduite de l’e-bike est également redressée, grâce aux poignées qui sont placées en position haute. Elles sont courbées, de sorte que les bras restent généralement près du buste du cycliste.

Ce cadre bien conçu permet au coureur de garder le dos droit tout en pédalant. Cela limite la fatigue musculaire sur le haut du corps et améliore la visibilité pendant la course. Vous n’aurez pas à rouler dans une position sportive, ce qui est un plus si vous roulez dans des rues très fréquentées de la ville.

  Le Elops 500e est de très bonne conception, confortable et agréable au quotidien!  

Cadre, géométrie et suspension

En utilisant un moteur de moyeu, Decathlon n’a pas eu à modifier la géométrie du vélo. Ainsi, le cadre est le même en acier que celui du modèle de vélo traditionnel Elops 520.

Les finitions du cadre sont satisfaisantes dans cette gamme de prix. Les câbles de frein et le dérailleur passent dans le tube inférieur. Cependant, il est impossible de ne pas voir qu’il s’agit d’un vélo à assistance électrique car la batterie est bien visible sous le porte-bagages.

Le choix de l’acier pour la fourche ainsi que pour le cadre de l’e-bike rend ce dernier assez lourd. Ce modèle pèse 25,65 kg. La version non électrique, Elops 520, pèse toujours près de 19 kg, ce qui est également assez lourd pour une bicyclette non électrique.

En même temps, une structure en acier présente de nombreux avantages. Par exemple, l’acier est plus flexible et absorbe mieux les vibrations que l’aluminium.

L’absence de suspension sur la fourche et la tige de selle dans le Elops 520 n’aurait pas donné aux cyclistes les trajets confortables qu’ils méritent. C’est pourquoi Decathlon a décidé d’ajouter ces deux suspensions dans son modèle Elops 500e. Le guidon ergonomique offre le soutien nécessaire pour les mains. A part cela, la selle confortable et basse absorbe les chocs. Mais nous vous recommandons tout de même d’éviter les routes non pavées.

Avis des consommateurs
       plus de 110 avis

Équipement et accessoires du Elops 500e

En ce qui concerne l’équipement, un grand porte-bagages est soudé au châssis et a la capacité de contenir environ 27 kgs. De plus, des tendeurs sont fournis pour maintenir facilement les objets à l’intérieur du porte-bagages.

La batterie est logée sous le porte-bagages et est verrouillée à l’aide d’une clé. Il faut un peu d’effort pour retirer la batterie.

Les pneus de vélo de 28 pouces ont une grande largeur (42-622) et proviennent du groupe chinois Cheng Shin (Maxxis). Les pneus offrent un bon confort pendant le trajet.

Les garde-boue en plastique noir du vélo complètent le cadre et offrent une protection efficace contre la boue et la saleté. Toutefois, celui de l’avant aurait dû être allongé un peu plus bas ou être muni d’un petit bavoir pour mieux protéger les chaussures.

Le bas du pantalon est protégé par un garde-chaîne. Ne vous inquiétez pas, la chaîne est bien couverte. Les pédales en plastique, par contre, sont rudimentaires et non durables.

C’est sur l’intégration des vélos électriques que Decathlon s’est le plus concentré. C’est pourquoi nous avons trouvé les phares bien soudés au cadre. Mais un choix esthétique a toujours une conséquence. Ainsi, vous ne pouvez pas changer le phare en cas de panne. Et vous ne pourrez pas le remplacer si vous voulez un phare plus puissant.

L’intensité du phare est suffisante pour voir clairement la route juste devant l’e-bike, mais ne vous attendez pas à voir ce qui vient de loin.

Elops 500e sur la route

Normalement, vous devriez maintenant attendre beaucoup du moteur du moyeu dans le modèle comme Elops 500e. Son couple maximum, qui est de 26 NM, n’est délivré que s’il est en mode d’assistance sportive. Le couple reste toujours plus faible en mode ECO. Si vous le comparez à d’autres vélos à assistance électrique, la délivrance du couple est loin d’être idéale.

Le moteur central Bosch Active line, par exemple, délivre un couple de 30 NM. Le moteur du moyeu arrière du Cowboy Sport V2 fournit également un couple de 30 NM. Même si le couple n’est pas très élevé, le Cowboy V2 pèse tellement moins qu’il n’y a pas de problème.

Lorsqu’il s’agit de Decathlon Elops 500e, le principal problème réside dans son poids. L’e-bike se comporte plutôt bien sur les parcours plats et le moteur fournit ce qu’il faut pour faciliter le pédalage.

Le moteur n’est pas d’une grande aide pour monter les côtes. Il est donc nécessaire de forcer sur les pédales et de changer rapidement de vitesse pour conserver une fréquence de pédalage suffisante. Il est préférable que la montée ne dure pas trop longtemps ou ne soit pas trop raide, car l’épreuve n’est jamais loin lorsqu’il s’agit d’amener 26 kg d’acier au sommet.

Changement de vitesse

Le Decathlon Elops 500e est plutôt agréable à utiliser, en grande partie grâce à sa transmission à 6 vitesses, ce qui suffit pour rouler tranquillement en ville. Cette transmission, un Shimano Tourney d’entrée de gamme, ne mérite cependant qu’une approbation occasionnelle.

Elle s’accroche inévitablement un peu à certains changements de vitesse. Si vous voulez le conduire avec plaisir, il vaut mieux vérifier régulièrement son réglage. Cela se fait assez facilement à l’aide de la petite vis du dérailleur. Comme il a un faible nombre de vitesses, vous trouverez facilement la bonne tension de câble.

Il est évident que le cycliste ne battra pas de records de vitesse sur ce vélo à cause du guidon. Mais la position de conduite et le plus grand nombre de vitesses permettent à peine de dépasser les 30 km/h, même sur les parcours plats.

L’absence de capteur de force dans le pédalier n’est pas trop gênante, compte tenu des faiblesses du moteur, qui pour une fois fournit une assistance assez douce, malgré un décalage notable entre la rotation effectuée sur le pédalier et son mode d’activation.

Contrôle de l’assistance

Le niveau d’assistance est facilement réglable grâce à un petit bouton de commande fixé à gauche du cintre. Le passage d’un mode à l’autre se fait à l’aide d’un seul bouton. Il suffit de passer du mode Eco au mode Normal, puis au mode Sport. De même, vous pouvez passer du mode Normal au mode Eco en appuyant à nouveau sur ce bouton.

Nous aurions préféré un système à deux boutons (déplacement vers le haut et vers le bas), d’autant plus que la réactivité du système n’est pas grande.

En mode Eco, le moteur nous entraîne jusqu’à environ 14 km/h. Vous devez passer en mode Normal pour être assisté jusqu’à environ 22 km/h, puis en mode Sport si vous voulez bénéficier en permanence d’une assistance maximale, c’est-à-dire jusqu’à 25 km/h. Il ne serait pas faux de dire qu’avec un couple maximal aussi faible, nous préférons rester en mode Sport la plupart du temps.

Freins en V

L’e-bike est équipé de plaquettes de frein V-brake classiques. Elles sont efficaces par temps sec, permettant au cycliste d’arrêter le vélo en moins de 4 m. De plus, la taille des pneus est également utile. Le poids supplémentaire de la batterie sur le porte-bagages empêche la roue arrière de se soulever.

Mais il n’en va pas de même par temps de pluie. Les patins de frein perdent très vite leur efficacité lorsqu’ils doivent évacuer l’eau de la jante.

Mais le principal problème est que les freins s’usent rapidement. Decathlon est néanmoins transparent sur ce point, indiquant qu’il est nécessaire de les changer tous les 400 km en cas d’utilisation dans des « conditions dégradées », c’est-à-dire sur des chemins sablonneux, avec une charge importante, etc.

L’autonomie du Btwin Elops 500 electrique

Le Decathlon Elops 500e est équipé d’une modeste batterie ne délivrant que 220 Watts (24 V / 8,8 Ah). Il n’a rien à voir avec le marathonien.

En mode Sport, l’e-bike peut parcourir jusqu’à 25-30 km, et même moins avec des collines sur le parcours. Cela peut suffire pour les trajets purement urbains, mais n’oubliez pas de recharger la batterie chaque nuit.

Le passage en mode Normal permet logiquement de gagner un peu d’autonomie, à condition d’accepter de pédaler plus fort et potentiellement plus lentement puisque l’assistance ne propulse alors plus jusqu’à 25 km/h. Avec l’autonomie annoncée jusqu’à 50 km, cela signifie alors en mode Eco et sans pratiquement aucune élévation.

La recharge prend un peu plus de 5 heures et le vélo est livré avec un chargeur 2A. C’est un temps de charge long si vous vous posez la question, mais il n’y a pas de mal à laisser la batterie se recharger pendant la nuit.

Ce temps de charge pourrait devenir un problème si vous voulez recharger pendant la journée. Avec une autonomie aussi limitée, un temps de charge plus rapide aurait été utile.

Le Elops 500e et sa garantie

La garantie proposée par Decathlon n’est pas des moindre puis ce que le groupe offre une garantie à vie sur cadre, le cintre et 2 ans sur les éléments électriques et pièces détachées. La batterie quant à elle est garantie 2 ans (de 350 à 500 cycles de charge à 100%).

Fiche technique du Decathlon Elops 500e

  • Moteur Brushless 250W 26Nm
  • Batterie 24V/8,8Ah (capacité 221Wh), 2,1kg
  • Ecran de contrôle sur le guidon (LCD)
  • 3 modes de fonctionnement + 1 mode « walk » pour marcher à côté de votre vélo
  • 30 et 45km selon votre poids, votre usage, le dénivelé…
  • Existe en version cadre bas et cadre haut
  • Transmission Shimano 6 vitesses
  • Roues 28 pouces
  • Eclairage LED de 10 lux intégré au cadre
  • Poids moyen de 25,65kg, charge max 125kg
  • Cadre 100% acier

Les pour du Btwin Elops 500 electrique

  • C’est agréable de rouler sur des routes plates.
  • Assistance en douceur.

Les inconvénients du Elops 500 electrique

  • Le moteur est plutôt faible.
  • Faible autonomie.
  • Poids important.
  • Temps de charge long.
  • Transmission à faible portée.
  • La batterie est difficile à retirer.

Conclusion

Le Decathlon Elops 500e n’est pas un mauvais e-bike, mais son assistance électrique est douteuse. Il est recommandé pour la conduite sur terrain plat car son moteur n’est pas assez puissant pour aider sur les pentes raides. Cette qualité à elle seule limite grandement l’intérêt de cette bicyclette électrique dans de nombreux endroits.

Il est également préférable de ne pas aller très loin avec ce vélo, car vous ne parcourez qu’une trentaine de kilomètres. Son autonomie est plus faible que celle d’autres vélos électroniques à ce prix. Le risque de ne plus avoir d’énergie sur le chemin du retour n’est pas négligeable. Aussi limitée qu’elle soit, l’aide du moteur est importante lorsqu’il s’agit de rouler avec une moto de près de 26 kg.

Découvrir l'offre chez Decathlon