Categories

Test et avis du VTT AE Rockrider E ST 100 – L’entrée de gamme de Decathlon

rockrider-e-st-100-en-tete

La gamme de VTT électrique Decathlon est large et il est souvent difficile de trouver le bon produit adapté à ses besoins. C’est pourquoi nous avons décidé de vous guider en vous donnant notre avis suite au test de l’entrée de gamme de la marque, le Rockrider e st 100.

Découvrez la gamme Rockrider électrique de Decathlon

Les VAE suivants composent la gamme des VTT électriques de Decathlon. Chacun d’eux sont fabriqués avec la plus grande rigueur et ne sont différents que par leur composition et leurs équipements.

Nous attirons votre attention!
Le marché du vélo connait actuellement une vague d’intérêt exceptionnelle. Les stocks sont très limités. Prenez le temps de vérifier la disponibilité de chacun de ces vélos en cliquant sur les liens ci-dessus.

Présentation du Rockrider e st 100

rockrider e st 100 - profil

Motorisation du Rockrider e st 100

Le nouveau moteur de moyeu de 250 W 36 V avec un couple de 35 Nm est légèrement plus efficace que le Elops 500e, ce qui rend l’utilisation quotidienne du Elops 120e plus confortable. Il peut facilement atteindre la vitesse maximale de 25 km/h dans la plaine et même traverser de courtes collines (2 à 3 %) sans forcer à une vitesse modérée. Aidez le moteur sur les pentes plus raides en choisissant une vitesse plus courte. Nous avons ainsi pu atteindre le Sacré-Coeur de Montmartre (130 m d’altitude) sans trop souffrir.

Il est évident que nous restons à mille lieues du plaisir de conduite offert par un moteur à position centrale et capteur de couple.

En fait, ce moteur de moyeu fonctionne en binaire. Peu après le démarrage de la pédale, l’assistance démarre à la puissance maximale jusqu’à ce que la vitesse sélectionnée soit atteinte (15 km/h en mode éco, 21 km/h en mode normal et 25 km/h en mode sport). Peu de temps après l’arrêt ou dès que vous freinez, l’assistance est interrompue. Cette opération vous empêche, par exemple, de suivre un cycliste qui roule à une vitesse différente (dans notre cas, 23 km/h). C’est également un problème sur les pistes cyclables si vous suivez quelqu’un qui est plus lent et vous force à arrêter de pédaler régulièrement pour réduire votre vitesse. Ce type de situation ne se produit pas avec les moteurs à pédales équipés d’un capteur de couple qui permet d’ajuster la puissance du moteur en fonction de la force exercée sur les pédales.

Transmission du Rockrider e st 100

La boîte de vitesses à 6 rapports est plus que suffisante pour rouler jusqu’à 25 km/h en ville et pour faire face aux petites collines. Nous regrettons simplement que Decathlon ait remplacé la poignée revoshift de l’Elops 500e par un modèle Microshift un peu moins précis. Le dérailleur avant d’entrée de gamme Tourney n’est ni rapide ni très précis, mais il est robuste et nécessite peu d’entretien.

Contrôle de l’assistance électrique

La console de commande au guidon est simple. Vous pouvez ici sélectionner le mode d’assistance, activer l’aide à la marche en appuyant sur la touche mode et en la maintenant enfoncée, et activer l’éclairage intégré. Il n’y a ni compteur de vitesse ni compteur kilométrique.

Le système de freinage du Rockrider e st 100

Le freinage est assuré par des freins V-brake assez puissants, qui nous ont permis d’arrêter le VAE en moins de 3 m. En soi, c’est peu de chose si l’on considère le poids de la machine. Les pneus légèrement plus larges que ceux du Elops 500e expliquent probablement ce meilleur résultat.

La batterie du porte-bagages et le moteur du moyeu à l’arrière améliorent également l’efficacité du freinage arrière. Par temps sec, il n’y a donc rien à signaler. Sous la pluie, la situation est encore pire, car les freins V-brake sont beaucoup moins efficaces que les freins à disque.

En fait, ils doivent d’abord évacuer l’eau sur la jante avant de pouvoir freiner efficacement. Il faut donc compter un tour de roue avant de freiner, c’est-à-dire un peu plus de 2 mètres sur une roue de 28 pouces, comme c’est le cas ici. Autre faiblesse des freins V-brakes sur un vélo électrique : l’usure rapide.

En effet, un vélo avec assistance atteint plus rapidement une vitesse de croisière de 25 km/h, alors qu’il est plus lourd qu’un vélo mécanique, ce qui entraîne un vieillissement rapide des plaquettes de frein. Le fabricant recommande le remplacement tous les 400 km en cas d’utilisation intensive (charge lourde, route sablonneuse, etc.).

En l’absence d’une suspension et d’une tige de selle suspendue, le confort est spartiate. Heureusement, les pneus ont un volume d’air assez important pour absorber les petits chocs. Itou, la selle est très accueillante. En ville, ce n’est pas un problème trop important dans l’ensemble, sauf sur les pavés, où cela devient rapidement inconfortable.

Conclusion

Le Rockrider e st 100 est un très bon vélo électrique pour un entrée de gamme. Il est de très bonne facture et propose des prestations de qualité. Notamment dû à la qualité de fabrication mais aussi à l’équipement qui le compose. Ce vélo électrique Decathlon sera un excellent choix si vous n’êtes qu’un randonneur amateur. Dans le cas contraire regardez du côté du Rockrider e st 900 voir même le Stilus Decathlon.

Découvrir l'offre chez Decathlon